Révolution numérique : que va devenir l’Emploi ?

Cette année, le Forum Economique de Davos a été marqué par un rapport plutôt alarmant. Celui-ci annonce que ce qu’on appel aujourd’hui la Quatrième Révolution Industrielle, due à la numérisation et l’automatisation, entraînera la perte de plus de 7 millions d’emplois, qui malheureusement ne sera compensée que de 2 millions d’emplois créés. Un écart très net qui laisse en effet supposer une importante future crise de chômage.

Quels postes sont donc en danger ? Lesquels se développent ? Augustin Landier, universitaire, annonce que « beaucoup d’emplois de milieu de gamme, par exemple dans les cabinets d’avocats disparaissent déjà, et cela continuera chez les cols blancs. Il y a moins d’intermédiation, et plus d’automatisation, donc moins d’emploi.Les emplois très qualifiés de management et de top management et le travail peu qualifié, comme dans le service à la personne sont ceux qui se développent » .

L’histoire nous rappelle que les progrès technologiques ont toujours étés perçus comme un danger pour l’emploi, mais elle nous prouve également qu’ils créent de l’emploi. Comme le précise Frédéric Mazella, CEO de BlaBlaCar, il faut adapter la population par l’éducation et qu’il faudrait apprendre aux enfants à coder dès l’école. Pour ce qui est des employés actuels et futurs proche, tous sont d’accord qu’une réforme de la formation professionnelle est nécessaire. Une manœuvre toutefois coûteuse et dont les chômeurs ne profiteront pas.

Quant aux entreprises, une transformation digitale est à prévoir. Nous avons pu constater que le numérique a permis à des firmes relativement récentes d’atteindre une grande puissance économique en très peu de temps comparé aux autres acteurs traditionnels du même secteur. Rajeunir la moyenne d’âge des employés ou s’associer avec les start-up serait également un bon moyen pour les entreprises de se digitaliser.

La structuration actuelle du travail n’est pas adaptée à ces nouveautés qui combinera sûrement le salariat avec l’auto-entrepreneuriat et la freelance. Les codes et contrat de travail devraient donc être adaptés de manière à permettre un équilibre entre la vie de salarié et vie personnelle. Les entreprises devront alors appliquer une nouvelle organisation de travail permettant plus de “liberté”, afin que les employé puisse mieux gérer leurs nouvelles conditions de travail.

Source : http://www.blogdumoderateur.com/impact-transformation-numerique-emploi/

Les dernières actualités du web

Google lance son référencement “AMP” ou Accelerated Mobile Pages

Facebook a récemment annoncé l’accessibilité des Instant Articles à tous les éditeurs de contenu...

Tendances incontournables pour l’e-commerce en cette année 2016

Depuis le début 2016 par CCM Benchmark Institut et l’Université Paris Dauphine a réalisé une étude...
Réalité virtuelle… mais quelle réalité?

Réalité virtuelle… mais quelle réalité?

Par définition*, c'est une technologie permettant une simulation interactive et en temps réel de...
Qu’est devenu Google+?

Qu’est devenu Google+?

Plus personne ou presque n'utilise plus GOOGLE+!!! Kevin Anderson, blogueur spécialisé en...
Un logiciel malveillant réclame 1 bitcoin, soit 370 euros aux utilisateurs de Mac

Un logiciel malveillant réclame 1 bitcoin, soit 370 euros aux utilisateurs de Mac

Ce week-end a été mouvementé pour les utilisateurs Mac. En effet, si depuis longtemps, il a été...
Ray Tomlinson

Mort de l’inventeur de l’e-mail Ray Tomlinson , samedi 5 mars 2016

Après la consultation des sites, l'e-mail est le deuxième service le plus consulté sur Internet....

Révolution numérique : que va devenir l’Emploi ?

Cette année, le Forum Economique de Davos a été marqué par un rapport plutôt alarmant....

La Saint Valentin et son impact sur les requêtes Google

Nous vivons actuellement dans une époque importante, celle d'une révolution industrielle qui...